Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 février 2007

Contrariée....

Nos étiquettes "Je bois mon lait à la source" sont attendues avec impatience... C'est sûr qu'elles se font attendre, je vous raconte un peu:

Commandées à l'étranger, payées par virement international il y a plus de trois semaines, et toujours pas là! C'est que le paiement a mis plus de deux semaines avant d'arriver sur le compte destinataire. Entre deux, quelques échanges de mails, des coups de fil à la banque, déjà un peu d'agacement...

Mais lundi, coup de théâtre: le paiement est bien arrivé, mais amputé de 12 euros! Où ont-ils bien pu disparaitre? Après avoir mené mon enquête et perdu un certain temps en coups de fil aux différents services bancaires, il s'avère qu'il s'agit sans aucun doute des frais bancaires de la banque destinataire (nous avons nous aussi payé des frais auprès de notre banque lors de la demande de virement). D'où un conflit avec la société : ces frais ne sont-ils pas à leur charge? sinon, n'auraient-ils pas pu nous en informer avant le paiement?

Hier, le sourire me revient quand je trouve l'avis de passage pour un Chronopost international ('tiens malgré les 12 euros manquants, ils ont envoyé les étiquettes! Chouette!'), mais patatra ce matin à la poste: ce sont les écharpes qui viennent d'Allemagne pour notre atelier du 1er mars.

Les frais bancaires pour une nouvelle demande de virement étant supérieurs aux 12 euros manquants, et les 12 euros en question risquant d'être à nouveau sucrés au passage, j'attends une proposition satisfaisante de mon interlocuteur (qu'ils prennent en charge les 12 euros par exemple ;-)

La suite au prochain épisode ...

Les commentaires sont fermés.